Publié : avr. 5, 2019

Les applications d’aide à la traduction ne remplacent pas l’apprentissage de la langue

Il ne fait aucun doute que les applications d’aide à la traduction sont de plus en plus populaires. Et certaines personnes pensent qu’elles vont remplacer l’apprentissage linguistique formel.

N’y comptez pas.

Il est très peu probable que ces applications remplacent un jour les programmes d’apprentissage des langues, tels que ceux proposés par Berlitz.

Beaucoup de ces applications fonctionnent à partir d’analyses statistiques et d’algorithmes, issus de millions de documents de langues différentes. Ces applications sont utiles, en particulier lorsqu’on doit trouver un mot ou une expression précis. Mais elles le sont beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’apprendre une langue dans le but de soutenir une conversation.

En voici quelques raisons :

  • Dans beaucoup de langues, la modulation de la voix sur la lettre spécifique d’un mot en modifie complètement le sens, ce dont vous ne pouvez pas vous rendre compte avec votre seul téléphone intelligent.

    En italien, par exemple, le mot papa aura différentes significations selon sa prononciation. Papa peut vouloir dire le Pape, ou le père si le « a » final (papa) est accentué.
  • Vous risquez de transmettre un message ambigu.

    Prenons à nouveau l’exemple de l’italien. Si vous cherchez le mot anglais « enough », Google vous le traduira par « abbastanza ». Si vous avez assez mangé et que vous êtes rassasié, abbastanza sera le mot correct. Mais vous voulez dire à vos enfants que vous en avez assez de leurs disputes? Alors le mot qui convient est « basta », ce que vous ne saurez pas sans approfondir vos recherches.
  • Il existe beaucoup d’autres nuances langagières que ces applications sont incapables d’établir.

    Prenons encore une fois l’exemple de l’italien. Imaginons que vous voulez quelque chose dans un restaurant ou un magasin.L’expression « Je veux » sera traduite par « volgio ». Grâce à l’apprentissage linguistique formel , vous saurez qu’il faut utiliser « vorrie », soit « Je voudrais ». C’est le même verbe, mais utilisé de manière bien plus polie; votre interlocuteur réagira beaucoup mieux et fournira peut-être un meilleur service.

    De plus, les dialectes varient souvent en fonction de la région du pays visité. Ça, l’application ne vous le dira pas.
  • Se servir d’une application d’aide à la traduction peut être un vrai supplice.

    Même si vous êtes très agile dans la manipulation de votre téléphone intelligent, trouver un mot ou une expression dans une langue étrangère prend du temps, interrompt le rythme de la conversation, surtout si vous devez chercher plus d’une traduction. Un silence gênant peut s’ensuivre et vos interlocuteurs natifs peuvent s’impatienter.
  • Ces applications ne vous donnent pas la syntaxe correcte.

    Il ne faut pas croire que la structure des autres langues est identique à la vôtre. Ainsi, la place des verbes, adjectifs, pronoms, etc. varie énormément selon les langues.
  • Ces applications sont incapables d’exprimer les émotions.

    Certaines langues (français, italien, espagnol etc.) se basent plus que d’autres sur les émotions et les gestes pour exprimer des idées. Chose impossible avec votre seul téléphone intelligent.

Enfin, l’apprentissage formel, comme celui des programmes Berlitz, vous aide à comprendre la culture du pays dont vous apprenez la langue. Votre voyage ou affectation professionnelle en seront d’autant plus gratifiants et enrichissants.

En résumé, les applications d’aide à la traduction sont utiles, mais restent insuffisantes pour apprendre réellement une langue.

À propos de Berlitz La Méthode Berlitz Niveaux de compétence Le cycle d'apprentissage Blog Carrières Presse Nos Sites Centres Berlitz dans le monde Accessibilité Conditions d'utilisation Politique de confidentialité
©2017 Berlitz Canada (détenu et exploité de façon indépendante). Site Géré par Executive Results en utilisant Smartdesk.