Publié : mai 10, 2019

L’efficacité de la communication varie selon les cultures

On a beaucoup écrit sur la manière de se comporter face à des personnes de cultures différentes. Par contre, la meilleure façon de communiquer par voie électronique est bien moins documentée.

Les outils tels que les courriels, les messages texte et le réseautage social ont changé le monde pour toujours.

Notre monde est global, en particulier celui du travail. En revanche, les modèles, les préférences et les éléments de communication varient beaucoup entre les pays, surtout lorsqu’il s’agit de faire des affaires à l’échelle internationale.

Prenons par exemple le Canada, les États-Unis et beaucoup de pays d’Europe de l’Ouest. Les chefs d’entreprise préfèrent, en général, communiquer par voie électronique, téléphone et courriel, qui sont plus rapides et plus efficaces. Il arrive qu’ils ne rencontrent jamais un client ou un fournisseur étranger en personne.

En Asie, et surtout au Japon, où les technologies sont tout aussi développées que dans le reste du monde, les pratiques diffèrent. Même si la tendance est au changement, on continue à favoriser la communication face à face.

Les Occidentaux aiment aller droit au but, tandis que d’autres cultures préfèrent discuter un peu pour apprendre à connaître leurs partenaires d’affaires. Comprendre certains autres aspects de la communication par voie électronique et les différences culturelles peut aider à faire de vos relations internationales un succès.

Le courriel, par exemple, a beaucoup d’avantages et il est devenu l’outil de correspondance de prédilection dans la plupart des régions du monde. Cependant, même si la rédaction d’un courriel semble assez simple, il est souvent arrivé que des partenaires d’affaires ne comprennent pas l’intention ou le ton du message, ce qui peut créer des problèmes superflus.

Si on comprend les différences culturelles et de perception, la communication gagne en efficacité.

La communication non verbale, c’est-à-dire la manière dont le langage corporel illustre les pensées et les comportements, est essentielle pour clarifier le message, qu’il soit national ou international. Malheureusement, les courriels et les conversations téléphoniques ne peuvent exprimer ce langage.

Les mots que vous utilisez, par écrit et par oral, devraient être choisis en fonction de la manière dont le message sera reçu et compris. Et cela nécessite de comprendre les valeurs interculturelles.

Beaucoup de ces règles s’appliquent aussi à la visioconférence, un médium de communications internationales qui a le vent en poupe.

Efforcez-vous de rendre votre message aussi réfléchi et précis que possible.

Il arrive que les médias électroniques, comme le courriel, soient utilisés à l’excès.

Il est courant, comme en Amérique du Nord, de communiquer fréquemment par courriel, quelquefois plusieurs fois par jour, avec les mêmes personnes. Certaines autres cultures peuvent considérer cette pratique comme impolie et gênante, outre le fait qu’elle les détourne de leur travail.

De plus, la plupart des gens d’affaires fixent des heures précises pour prendre des décisions importantes et n’en discutent pas tout au long de la journée.

Voici encore quelques conseils :

  • Faites des recherches à l’avance, afin de mieux comprendre les habitudes culturelles, les mœurs et les attentes.
    Un programme tel que le Berlitz Cultural Navigator® peut, entre autres, vous y aider.
  • Vérifiez plusieurs fois le fuseau horaire du pays avec lequel vous communiquez.
    Même si cela semble une évidence, la question de l’heure crée plus de problèmes que vous ne l’imaginez, étant donné que la journée de travail n’est pas la même dans tous les pays. Par exemple, il n’est pas rare que, dans certaines régions, y compris dans le sud de l’Europe, les gens fassent une pause de deux ou trois heures, au milieu de la journée. Si vous l’interrompez, la relation d’affaires pourrait commencer du mauvais pied.
  • N’utilisez aucun mot d’argot.
    Il y a des risques que vos lecteurs et interlocuteurs étrangers ne vous comprennent pas et en soient réellement offusqués.
À propos de Berlitz La Méthode Berlitz Niveaux de compétence Le cycle d'apprentissage Blog Carrières Presse Nos Sites Centres Berlitz dans le monde Accessibilité Conditions d'utilisation Politique de confidentialité
©2017 Berlitz Canada (détenu et exploité de façon indépendante). Site Géré par Executive Results en utilisant Smartdesk.